Cinq personnes secourues par les Sauveteurs en Mer de Propriano

Samedi 7 avril en fin d'après-midi, 5 plaisanciers décident de partir en mer malgré les rafales de vent d'est qui sévissent sur l'île de beauté. Trois jeunes d'une vingtaine d'années se trouvent sur un voilier de 6 m déjà en panne et en sécurité au port de Propriano lorsque l'un d'eux demande à son père de le remorquer jusqu'à Campomoro. Aucun n'avait alors pris conscience des conditions météorologiques périlleuses. Manque de chance, la vedette remorqueuse tombe en panne moteur. Les plaisanciers se retrouvent donc en pleine mer, sans moyen de communication, sans armement réglementaire et sans gilets de sauvetage. Le vent d'est ne cesse de se lever, avec des rafales à plus de 40 nœuds et des creux de 1,5 à 2 m, poussant les deux bateaux vers le large.

Les naufragés pensent tout de même à composer le 196. En effet, un mois plus tôt, l'un des occupants de la petite vedette avait déjà été secouru avec comme seul moyen de communication son téléphone portable. Les sauveteurs de Propriano lui avaient donc rappelé les consignes de sécurité ainsi que les numéros d'urgence en mer : le Canal 16 de la VHF et le 196 par téléphone.

Aussitôt et grâce à cela, l'homme compose le 196 et le CROSS les localise à 5 nautiques et demi de la côte, en haute mer. Les Sauveteurs en Mer sont immédiatement alertés par le CROSS. Six bénévoles embarquent sur la SNS 235, la vedette du centre de formation et d'intervention (CFI) de Corse (la SNS 130 de la station étant en réparation), dont 2 nageurs de bord (SNB1).

Arrivés sur zone, les sauveteurs nageurs de bord se jettent à l'eau et se placent un par embarcation, pour distribuer des gilets de sauvetage aux naufragés et assurer leur sécurité pendant un remorquage qui s'annonce difficile.